Bevæbnede røvere stjæler $ 450.000 fra Hongkongs

Bevæbnede røvere stjæler $ 450.000 fra Hongkongs kryptohandler

Fire røvere fra Hong Kong angreb en kryptovalutahandler og stjal hendes mobiltelefon og midler

Nogle røvere, der udgik som købere af kryptokurrency, stjal omkring 3,5 millioner dollars fra Hong Kong (450.000 dollars) fra en kvinde. Ifølge en Bitcoin Code rapport offentliggjort tirsdag af South China Morning Post er politiet i Hong Kong i øjeblikket på sporet af bøller.

En talsmand for politiet afslørede, at gruppen havde gennemført flere transaktioner med offeret, sandsynligvis for at vinde hans tillid. Faktisk afslørede undersøgelsen tre tidligere tilbud, der spænder fra $ 77.000 til $ 90.000.

På dagen for røveriet skyndte de andre bandemedlemmer sig til stedet, så snart deres kollega modtog Tether-tokens til gengæld for $ 450.000-betalingen. Bevæbnet med knive låste de kvinden på kontoret, hvor aftalen fandt sted, men ikke før hun stjal sin iPhone og $ 450.000.

Ifølge rapporten brugte kvinden sin anden telefon til at informere sin mand, som senere kontaktede politiet. Politiet sagde, at kvindens onkel, der fulgte hende til mødestedet, ville have set fire mænd flygte fra gerningsstedet.

Heldigvis er kvinden uskadet, i modsætning til andre ofre for lignende forbrydelser, der har lidt fysiske skader eller endda døde i hænderne på banditter, der forsøgte at stjæle deres krypto.

I maj 2019 blev en norsk milliardær tvunget til at hoppe fra balkonen på anden sal for at undslippe nogle væbnede tyve

Den singaporeanske Mark Cheng blev også kidnappet og tortureret for en løsesum på $ 740.000 i BTC i 2020.

Røvernes modus operandi afspejler en anden hændelse, der opstod i begyndelsen af januar. I så fald blev der taget $ 386.000 fra offeret.

Crypto-røverier betragtes som en reel trussel i Hong Kong. Ifølge SCMP ville bypolitiet i 2020 have registreret 242 tilfælde af røverier relateret til kryptokriminalister – en stigning på 103% sammenlignet med 2019.

I august arresterede politiet tre mænd for at have stjålet omkring $ 30.000 fra byens Bitcoin-pengeautomater.

Investidor bilionário Howard Marks Agradece a seu filho Owns Bitcoin

O bilionário investidor Howard Marks, co-fundador da empresa de gestão de ativos Oaktree Capital Group, de $140 bilhões, revelou que está „grato“ a seu filho Andrew, dono do bitcoin, e admitiu que precisa mudar sua „visão céptica“ sobre os criptoassets.

Em seu último memorando ao investidor, primeiro visto pela Cointelegraph, Marks apontou que enquanto ele era crítico em relação ao bitcoin durante a corrida de touro da moeda criptográfica de 2017, seu filho „felizmente“ comprou a BTC e possui uma „quantia significativa“.

O memorando faz referência a um publicado em 2017 que incluía uma seção sobre as moedas criptográficas e no qual Marks „declarou um alto nível de ceticismo“. Ele admitiu:

Este ponto de vista tem sido tema de muita discussão para mim e Andrew, que é bastante positivo sobre Bitcoin e vários outros e felizmente possui uma quantia significativa para nossa família.

Marks, cujo patrimônio líquido é estimado em cerca de US$ 2,1 bilhões, acrescentou que enquanto a „história está longe de estar totalmente escrita“, sua visão céptica não se mostrou correta até agora. O memorando vem depois que várias empresas de capital aberto, incluindo a Square e a MicroStrategy, investiram milhões no BTC como um hedge contra a inflação e possível desvalorização da moeda.

De acordo com um site que acompanha esses investimentos, a posição da MicroStrategy no BTC agora vale mais de US$ 2,4 bilhões, enquanto a da Square vale mais de US$ 160 milhões. Empresas como Ruffer Investment, One River e MassMutual também acrescentaram exposição ao BTC em suas carteiras.

Embora Marks não tenha revelado se estaria investindo na principal moeda criptográfica, ele apontou que precisava pelo menos examiná-la e avaliar seu potencial. Segundo suas palavras, a natureza da inovação é tal que „no início, apenas alguns poucos acreditam em algo que parece absurdo quando comparado com o status quo profundamente arraigado“.

Suas palavras também vêm à medida que as previsões de preços têm se tornado cada vez mais altas depois que o preço do bitcoin supera seu recorde anterior. No início deste mês, uma equipe de estrategistas do mercado global do J.P. Morgan, liderada por Nikolaos Panigirtzoglou, escreveu em uma nota aos clientes que, a longo prazo, o preço do Bitcoin poderia chegar a $146.000 ou mais.

La gioventù nigeriana spinge il Paese al top delle classifiche

La gioventù nigeriana spinge il Paese al top delle classifiche di ricerca di Google Bitcoin

Secondo i dati di Google Trends, la Nigeria, uno dei più grandi mercati di criptovalute del mondo, è recentemente emerso come il paese con il più alto numero di ricerche di bitcoin a livello globale. I dati mostrano che il paese dell’Africa occidentale ha un punteggio di ricerca Bitcoin Pro di 100, che è più del doppio del suo più vicino rivale.

Interesse giovanile

Secondo un rapporto locale, l’ascesa della Nigeria ai vertici delle classifiche della ricerca bitcoin segnala la crescente utilità del crittografo in quel paese. Il rapporto spiega anche che i giovani del paese sono stati la forza decisiva dietro questa ondata di ricerche di bitcoin. Questa affermazione è sostenuta dal senatore Ihenyen, il nuovo presidente degli stakeholder della Blockchain Technology Association of Nigeria (SIBAN).

La gioventù nigeriana spinge il Paese al top delle classifiche di ricerca di Google Bitcoin

Nella sua reazione al nuovo status della Nigeria, Ihenyen insiste sul fatto che ciò non sorprende affatto per un Paese con „un’età media di 18,4 anni“. Egli sostiene che in un tale scenario, „ci si dovrebbe aspettare interesse per il bitcoin e la sua adozione“.

Come confermano i dati di Google Trends, l’interesse nigeriano per il bitcoin è anche decentrato, con lo Stato del Delta al primo posto in quel paese. Lagos, la „città più popolosa“ dell’Africa, si colloca al 17° posto. Secondo il leader della SIBAN, questo decentramento di interesse suggerisce che BTC è vista dai giovani come „rappresentante della democratizzazione dell’accesso alla ricchezza globale“.

Interesse decentrato

Nel frattempo, Ihenyen sottolinea che mentre l’interesse degli investitori istituzionali per il bitcoin sta prendendo piede in paesi come gli Stati Uniti, l’interesse per BTC „in Nigeria è decentralizzato come la stessa crittovaluta“. Spiega il presidente della SIBAN:

I nigeriani stanno sperimentando il livello di inclusione finanziaria che molti si aspettano da troppo tempo. La libertà del denaro è una cosa potente, soprattutto in un’economia digitale senza confini. Che si tratti di rimesse, e-commerce, commercio elettronico, commercio di bitcoin, sono sempre più numerosi i nigeriani che si interessano quotidianamente di bitcoin.

Secondo Ihenyen, questo crescente interesse non può essere fermato, ma „può essere massimizzato e gestito“. Aggiunge che i politici e le autorità di regolamentazione dovrebbero quindi cercare modi per massimizzare e gestire questo interesse invece di „cercare il pulsante rosso“.

Nel frattempo, i dati di Google Trends mostrano anche che altri due Paesi africani, ovvero il Sudafrica (2) e il Ghana (5), sono tra i primi cinque nella classifica. Il prossimo Paese africano più in alto nella classifica è il Kenya al numero 14.

Est-il trop tard pour acheter des bitcoins ? Voici ce que pensent les experts

La CTB atteint un nouveau record. Est-ce le meilleur moment pour acheter ?

Chaque fois que le bitcoin atteint un nouveau record, les gens se mettent à parler et, presque inévitablement, une seule pensée traverse l’esprit de ceux qui ne sont pas des bitcoiners chevronnés (et, soyons francs, de certains bitcoiners chevronnés également) :

„Dois-je acheter des bitcoins tout de suite ?“

En effet, quel que soit le nombre de fois où vous avez entendu les mots „acheter à bas prix, vendre à haut prix“, la tentation peut être forte. Après tout, comme le directeur général de Rubix, Andrew Hamilton, l’a déclaré à Finance Magnates, „le meilleur moment pour acheter [des bitcoins] est toujours hier“.

L’attrait peut être si fort : lorsque Bitcoin se porte bien, c’est presque comme si les moments où Bitcoin s’est soudainement écrasé et a brûlé étaient passés et oubliés, et si la croyance est que Bitcoin vaudra finalement 100 000 dollars, alors 30 000 dollars peuvent ne pas sembler être un si mauvais prix.

Néanmoins, l’éternelle question demeure : quel est le bon moment pour acheter des bitcoins ? Est-il préférable d’acheter des bitcoins immédiatement (hier, en fait) ? Ou vaut-il mieux attendre de voir si Bitcoin va s’effondrer, puis acheter au rabais ?

Ou bien est-il trop tard pour acheter des bitcoins ?

Les facteurs de risque varient largement en fonction des profils des investisseurs

Il y a quelques éléments importants à prendre en compte ici.

Par exemple, la différence entre la CTB=15 000 $ et la CTB=30 000 $ comme point d’entrée peut ne pas faire une si grande différence pour les investisseurs institutionnels ou pour certains investisseurs particuliers fortunés.

Cela est particulièrement vrai si l’on croit que Bitcoin Future vaudra finalement 100 000 $ ou plus ; quelques accidents et bosses sur la route de 100 000 $ ou plus ne feront peut-être pas une si grande différence pour quelqu’un qui a plus de, disons, 50 000 $ de liquidités supplémentaires à risquer sur un investissement Bitcoin.

Cependant, si l’investisseur moyen de Bitcoin au détail ressemble à la moyenne des gens, même un petit investissement de Bitcoin peut être dangereux pour son bien-être financier.

Pour l’investisseur de détail „moyen“, l’achat de bitcoins pendant la saison des fêtes peut être particulièrement risqué

Mais qui est cette „personne moyenne“ et à quoi ressemble-t-elle, financièrement parlant ? (Gardez à l’esprit que ce n’est pas seulement important pour les investisseurs de détail eux-mêmes, mais aussi pour les entreprises et les plateformes qui servent principalement les investisseurs de détail).

Examinons quelques chiffres : aux États-Unis (qui est le plus grand utilisateur de Bitcoin au monde), la Réserve fédérale a signalé en 2018 que 39 % des Américains n’ont pas assez d’argent en main pour couvrir une urgence de 400 dollars. (Gardez à l’esprit que c’est deux ans avant que la pandémie de coronavirus n’entraîne des retombées économiques massives aux États-Unis).

En outre, une enquête du Motley Fool publiée en septembre 2020 a révélé que 56 % des Américains ont 5 000 $ ou moins d’économies, tandis qu’un tiers des Américains ont 1 000 $ ou moins.

Par conséquent, pour l’investisseur de détail moyen, acheter des bitcoins à tout moment peut être un peu risqué. Mais, est-il particulièrement risqué pour un investisseur de détail d’acheter des bitcoins alors que la CTB atteint des niveaux record ?

Jusqu’à quel niveau Bitcoin pourrait-il descendre ?

La vérité est qu’il est impossible de le savoir. Après tout, la plupart d’entre nous ne peuvent pas prédire l’avenir. Le bitcoin pourrait s’effondrer à 5 000 dollars demain, mais il pourrait aussi monter à 100 000 dollars.

Et en effet, Joaquim Matinero Tor, un observateur de cryptologie monétaire et Blockchain Associate chez Roca Junyent, a précédemment déclaré à Finance Magnates qu’il s’attendait à ce que Bitcoin tombe sous les 18 000 dollars avant de faire un mouvement significatif à la hausse.

„Je pense que le prix de Bitcoin va tomber sous les 18 000 dollars et ensuite remonter“, a-t-il déclaré. „Les investisseurs de baleines vendront une fois l’exercice financier terminé. Ainsi, janvier pourrait être un tour de montagnes russes pour le marché des cryptocurrences.“

Mais, jusqu’à quel point le bitcoin pourrait-il descendre ? Ramp Capital a souligné sur Twitter que „Bitcoin devrait chuter de 50 % pour récupérer 16 500 dollars – le niveau atteint à Thanksgiving 2020“. (Gardez à l’esprit que ce n’est pas entièrement improbable : Bitcoin a déjà perdu plus de la moitié de sa valeur à plusieurs reprises).

„Même mon coiffeur parlait de [Bitcoin].

Et historiquement parlant, acheter des bitcoins à des moments où leur valeur atteint des sommets inégalés pourrait être particulièrement risqué.

Prenez la fin de l’année 2017, lorsque Bitcoin a atteint un sommet historique. De mi-décembre 2017 à début février 2018, les bitcoins se sont effondrés, passant de près de 20 000 dollars à environ 6 550 dollars. La CTB n’a plus atteint 20 000 $ pendant trois ans. Au cours de ces trois années, Bitcoin a augmenté à plusieurs reprises, puis a perdu plus de la moitié de son prix.

Pour illustrer davantage ce point, l’investisseur, entrepreneur et auteur Shanka Jayasinha a raconté à Finance Magnates une courte histoire qui s’est déroulée en décembre 2017.

Lorsque Bitcoin a atteint son précédent record en 2017, „même mon coiffeur en parlait“, a déclaré M. Jayasinha à Finance Magnates, un facteur qu’il a trouvé „très inquiétant“.

Pourquoi cela aurait-il été une préoccupation ? En supposant que le coiffeur n’était pas, en fait, un spécialiste des bitcoins, Jayasinha pensait que le fait que tant de personnes en dehors de la sphère „habituelle“ des bitcoins parlaient de l’augmentation des bitcoins pourrait être un signal que le prix était gonflé par le battage publicitaire et le FOMO (peur de passer à côté).

Le meilleur moment pour acheter des bitcoins ? „Quand personne n’en parle“.

Il s’avère que Jaysinha avait raison. „Soudain, la même nuit, des cryptos se sont écrasés“, a-t-il dit. Heureusement pour Jayasinha, la conversation avec le coiffeur l’a incité à retirer rapidement de l’argent du marché avant que le désastre ne frappe. (Bien sûr, beaucoup d’autres n’ont pas eu cette chance).

„Par conséquent, à mes yeux, le meilleur moment pour acheter des bitcoins est quand c’est calme, quand personne n’en parle“, a-t-il déclaré.

De même, Akram Assaf, co-fondateur de Bayt.com, a déclaré à Finance Magnates que les investisseurs particuliers „ne devraient pas investir lorsqu’ils en entendent parler aux informations“.

„Bitcoin saute souvent“, a-t-il dit. Le meilleur moment pour acheter peut être „quand vous le voyez baisser“.

(En d’autres termes, ce n’est peut-être pas le meilleur moment).

La dernière fois que Bitcoin a atteint un niveau record, c’était fin 2017. Cette fois-ci, est-ce différent ?

Peut-être que c’est le meilleur moment.

Malgré le fait que le dernier record de la BTC, fin 2017, se soit terminé en larmes, un certain nombre d’analystes soutiennent que cette course aux prix est différente.

Brandon Mintz, directeur général du réseau ATM Bitcoin, Bitcoin Depot, a déclaré à Finance Magnates que contrairement à la dernière fois, la course au nouveau record est en grande partie due à l’investissement institutionnel dans Bitcoin : „nous voyons de nouvelles histoires sur l’adoption de la cryptographie institutionnelle presque quotidiennement à ce stade“, a-t-il déclaré.

„[…] Une croissance soutenue est probable à partir de là, du moins pour le moment. Nous sommes maintenant dirigés par des sociétés et des milliardaires, pas seulement par des investisseurs particuliers.“

M. Mintz a également souligné le fait que les conditions du marché en dehors de Bitcoin sont très différentes de ce qu’elles étaient à la fin de 2017. En 2020, la pandémie COVID-19 a amené le gouvernement des États-Unis à imprimer des billions de dollars, un facteur qui, selon beaucoup, conduira à l’inflation et peut-être à une crise financière à long terme.

„La rareté de la CTB par rapport à l’imprimabilité des dollars est susceptible d’attirer des individus avisés qui cherchent à diversifier leurs actifs en cas de défaillance du système financier traditionnel“, a déclaré M. Mintz à Finance Magnates.

„Comme le taux d’adoption de la CTB augmente et que l’offre reste constante, la valeur de la CTB ne fera que continuer à augmenter“.

En outre, M. Mintz estime que „la CTB sort de la phase d’adoption précoce, les grands acteurs la choisissant comme couverture contre les marchés traditionnels, et les consommateurs commençant à l’utiliser pour les transactions de la vie quotidienne“.

„Bientôt, elle deviendra un élément essentiel du portefeuille de chaque entreprise d’investissement et un moyen de paiement commun. En 2020 et au-delà, il sera impossible d’ignorer la CTB“.

„Le problème quand on essaie d’attendre les corrections du marché, c’est qu’elles peuvent ne pas se produire au moment ou au prix que vous voulez.“

Bien que, si les bitcoins continuent de croître sur le long terme, il est probable qu’il y aura quelques baisses en cours de route, des moments qui pourraient être des occasions privilégiées pour les investisseurs de se lancer dans les bitcoins à un prix „d’aubaine“.

Toutefois, „le problème lorsqu’on essaie d’attendre les corrections du marché est qu’elles peuvent ne pas se produire au moment ou au prix que vous souhaitez“, a déclaré Alex Treece, co-fondateur de Zabo, à Finance Magnates.

En effet, M. Treece a déclaré que la chose la plus importante à prendre en compte lorsqu’on investit dans Bitcoin n’est pas nécessairement le moment où l’on entre sur le marché. Au contraire, la stratégie à long terme est le facteur le plus important, en particulier lorsqu’il s’agit de planifier les investissements.

„Les gens devraient avoir une vision à long terme avec Bitcoin“, a déclaré M. Treece. „Essayer de chronométrer le marché est extrêmement difficile (voire impossible), même pour les investisseurs les plus sophistiqués“.

„Si vous pensez que Bitcoin est une valeur numérique très attrayante, alors c’est le bon moment pour acheter dans le contexte d’un horizon d’investissement pluriannuel.

Borys Pikalov, co-fondateur de Stobox.io, a également déclaré à Finance Magnates que „l’achat ou non de Bitcoin dépend de votre horizon d’investissement“.

„La hausse à court terme est instable“, a-t-il dit. „De nombreuses institutions qui ont initié la hausse en dessous de 25 000 $ ont déjà fait des profits considérables et peuvent liquider leurs positions à tout moment.“

„Cependant, à long terme, il y a toujours un potentiel d’augmentation totale de la capitalisation boursière car la CTB sera davantage reconnue comme une réserve de valeur par des institutions plus conservatrices et même des sociétés.“

Der Steuermann kommt für Bitcoin: IRS „Enforcement“ droht in 2021

Es wird angenommen, dass Krypto-Inhaber eine wichtige treibende Kraft hinter einer sich ausweitenden „Steuerlücke“ in den Vereinigten Staaten sind.

Bitcoin geht in das Jahr 2021 an der besten Stelle, an der es je war. Mit starken Bewegungen jenseits von $30,000 wartet die ganze Welt darauf, wie hoch Bitcoin Lifestyle steigen wird. Aber während die Taschen der BTC-Händler vor Geld strotzen, rüstet sich der Steuerarm der Vereinigten Staaten, auch bekannt als Internal Revenue Service (IRS), für ein hartes Durchgreifen gegen unkontrollierte Gewinne.

In der Tat, in einem Artikel für Law360, sagte Don Fort (der zuvor die Abteilung für strafrechtliche Ermittlungen der IRS leitete), dass, während die Steuerbehörde zuvor eine eher „erzieherische“ Haltung gegenüber Kryptowährungshändlern eingenommen hat, die Schultage vorbei sind: die Zeit für „Durchsetzung“ ist gekommen.

„Der IRS hat sich nicht so leise für einen reibungslosen Übergang von der Bildung zur Durchsetzung im Jahr 2021 und darüber hinaus positioniert“, schrieb er. Der Artikel wurde von Lawrence Sannicandro mitverfasst, einem Anwalt, der seine Karriere auf bundes- und einzelstaatliche Steuerkontroversen konzentriert hat. Beide Männer sind Teil des Teams von Kostelanetz & Fink, LLP.

„[…] Auch wenn der IRS noch nicht viele Mainstream-Steuerhinterziehungs- oder Geldwäschefälle bekannt gegeben hat, die virtuelle Währungen involvieren, sollte sich dieser Trend im Jahr 2021 ändern“, schreiben Fort und Sannicandro.

In der Tat, im Dezember 2020, CoinTelegraph berichtete über die Hinzufügung einer Krypto-bezogenen Frage an der Spitze des Formulars 1040. Dies scheint darauf hinzudeuten, dass die IRS bereitet sich auf die Ausrottung der Unterbezahlung.

Coinbase-Nutzer könnten das erste Ziel der IRS sein

Vielleicht nicht überraschend, der Artikel sagt, die IRS die erste und wichtigste Quelle von Informationen über möglicherweise straffällige krypto hodler ist Coinbase.

Im Jahr 2018 wurde Coinbase gezwungen, Kontoinformationen für etwa 13.000 Nutzer herauszugeben; in den folgenden Jahren waren viele dieser 13.000 Personen die Empfänger von Briefen der Steuerbehörde. Die Briefe haben Kryptowährungsbesitzer darauf hingewiesen, dass sie, wenn sie ihre Kryptowährungsbestände nicht genau auf Bundeseinkommenssteuererklärungen gemeldet haben, „geänderte oder verspätete Erklärungen einreichen müssen.“

Seitdem hat Coinbase auch Funktionen integriert, die seinen Nutzern helfen, Steuererklärungen für ihre Bestände genau und rechtzeitig abzugeben.

Allerdings könnte Coinbase nur der Anfang sein: Der Artikel erwähnte auch ausdrücklich, dass die IRS so weit ging, Informationen von der in Luxemburg ansässigen Börse Bitstamp über einen ihrer amerikanischen Nutzer anzufordern.

Krypto-Besitzer könnten für eine wachsende „Steuerlücke“ in den USA verantwortlich sein

Die kommende Durchsetzung der IRS auf Krypto hodlers ist offenbar zum Teil wegen einer sich ausweitenden „Steuer-Lücke“ in den Vereinigten Staaten. Mit anderen Worten, der durchschnittliche Betrag dessen, was Einzelpersonen und andere Unternehmen der Regierung schulden sollten, ist zunehmend niedriger als das, was sie tatsächlich zahlen.

Don Fort und sein Co-Autor glauben beide, dass Krypto-Hodler eine große Rolle bei dem offensichtlichen Wachstum der Steuerlücke spielen könnten. Die IRS scheint eine ähnliche Überzeugung zu teilen.

„Mit Stand vom 10. Dezember, als Bitcoin neue Rekordhöhen erreichte, betrug die Marktkapitalisierung von Kryptowährungen 524 Milliarden Dollar“, schreiben Fort und Sannicandro.

„Unter der Annahme von kryptowährungsbezogenen Steuerverbindlichkeiten in Höhe von 25 Milliarden US-Dollar und einer Einhaltungsquote von 50 % machen die nicht gemeldeten Steuerverbindlichkeiten für Kryptowährungen wiederum etwa 3,2 % der Steuerlücke von 381 Milliarden US-Dollar aus. Somit ist es wahrscheinlich, dass nicht gemeldete steuerpflichtige Kryptowährungstransaktionen erheblich zur Steuerlücke beitragen.“